Bergerot-Jones Catherine

MAROC avec Brahim
2005 mai-juin - 2006 - 2007 - 2008

2009 - février-novembre - 2010 - 2012
TASSILI 2006 avec Atalante

CHINE avec Wei son en 2007 - Avec Julien en 2015

NEVACHE (05) avec Monique aux Refuges Buffère - Laval - Chardonnet 2008 - 2009 - 2010 - 2011 - 2012 - 2013 - 2014  2015 - 2016 - 2017 - 2018 - 2019

LECTURES DE PAYSAGES
avec les ÉCOLOGISTES DE L’EUZIERE -
Auberge du Cèdre - Lauret (34)
2007 - 2009

VENISE
1975 - 2002 - 2005 - 2006 avril-sept - 2009 - 2010 - 2012 août-décembre 2013 - 2014 - 2015 - 2016 - 2017 - 2018 - 201 CAMARGUE – STE VICTOIRE Ornithologie et peinture avec le naturaliste David Rosane: février–mai 2013 ENTRE MER, PIC ST LOUP ET CEVENNES Ornithologie et peinture avec le naturaliste David Rosane mai 2015 - mai 2016 ROME Baroque et Antique - Peinture, dessin et histoire de l’art avec l’historienne d’art Laure Masson Février-Juin 2015 - Octobre 2017
FLORENCE Peinture, dessin et histoire de l’art avec l’historienne d’art Laure Masson Février 2017 - Fevrier 2018 PORQUEROLLES Peinture, dessin sur le voilier IORANA       avec le capitaine Hervé Tiberghien Mai 2019

PORQUEROLLES Peinture, dessin sur le voilier IORANA    

avec le capitaine Hervé Tiberghien Mai 2019
MENORCA - ART ET PAYSAGE Peinture, dessin et découverte de l’île avec Caroline Bremard - Septembre 2019

 

ÉTAT D’ESPRIT DE MES VOYAGES
J’emmène peu de gens à la fois pour rester discrets, légers…
Uniquement des gens qui dessinent ou qui écrivent. Et je dessine avec eux.
Je les accompagne de mon regard et de mes conseils s’ils en ont besoin, mais surtout je les mets en situation de prendre le temps qu’il faut pour voir au-delà des apparences. Savoir savourer et restituer le saisissement qui nous prend devant le dépaysement du monde.

Nous nous baladons, d’une manière tranquille, propice à la contemplation. Je ne transporte pas non plus l’atelier à l’étranger. Il n’y a pas de cours, je cherche plutôt à faire partager « l’esprit » du voyage à travers le regard de peintre.
Nous emmenons parfois de tout petits carnets, pour garder la disponibilité à l’aventure des découvertes.
J’aime partager avec mes compagnes ou compagnons de voyage, ce moment de vide, de vertige devant l’indicible, l’inconnu… on ne peut jamais vraiment anticiper un dessin, une peinture : c’est comme un voyage… mystérieux et à chaque fois différent.
Ce temps passé à dessiner, à peindre, est comme un retour sur nous-mêmes, une méditation, avec des allers et retours vers le paysage ou le modèle, il offre un espace de silence, où le respect de soi même et de chacun peut avoir sa place. Une « façon de voir », avec de multiples points de vues, qui nous enrichissent les uns, les autres et que permet la qualité de regard exigée par le dessin. Et ce temps de voyage tranquille est propice aux rencontres. Nous ne faisons pas que passer : c’est aussi un échange de regards. Car les gens que nous croisons saluent souvent avec enthousiasme le courage qu’il faut pour montrer le déroulement du fil de la pensée par le dessin. Et acceptent avec joie et confiance de nous accueillir ainsi chez eux.

VIETNAM
avec Hoa et Jean
2010 - 2011

LONDRES
avec Aïna Jones et Abena N’Sia
2011

                  MARSEILLE Peinture, dessin et histoire de l’art                

Repérage avec Caroline Bremard
Aout - Sept 2014MAJORQUE avec le naturaliste David Rosane 2013 - 2014 NAPLES Peinture, dessin et histoire de l’art avec l’historienne d’art Laure Masson
Février - Septembre 2016BOURGOGNE peinture/découverte avec Claude Carliez
Septembre 2017                 ART ET PAYSAGE EN ÉTRURIE - TOSCANE                  Peinture, dessin et histoire de l’art                                    avec l’historienne d’art Laure Masson            

Avril 2018 - Avril 2019

J’emmène des personnes qui acceptent de passer ce temps de contemplation que demandent la peinture ou le dessin, à la place de la quantité plus grande de visites que nous ferions si nous ne nous arrêtions pas si longtemps et si souvent.
Dès que le groupe constitué permet de financer les frais de voyage du ou des guides, nous pouvons partir. L’organisation d’un voyage de ce genre demande environ un mois total de préparation, organisation et administratif post-voyage. Pour les longs courriers, il faut doubler ce temps. Il faut s’y prendre longtemps à l’avance pour avoir des prix d’avion corrects et j’essaie au maximum d’éviter les low-cost, parce qu’il ne faut pas se voiler la face : la différence de prix est payée par quelqu’un. (même si l’esclavage est aboli.)

Voyager, avec ce regard-là, c’est s’exposer face aux autres mais aussi face à soi-même, dans le grand vide du paysage, géographique mais aussi intérieur, sans la sécurité des murs de l’atelier, de l’apprentissage rassurant des techniques, du matériel... Et puis, le groupe sécurise, enrichit mais il peut aussi gêner, alourdir, encombrer.
C’est toujours le risque.
Et là aussi, on se trouve face à des limites qui peuvent engendrer frustration et colère contre les autres ou soi-même, de se trouver là, un peu perdu et si étranger à ce lieu...
Il faut être conscient également de l’isolement ou des aléas inhérents à ce type de voyage, et parfois, accepter certaines conditions rudimentaires de confort.
Partir à la rencontre de cultures et de mentalités différentes (même en France) suppose une
 acceptation de ces différences… et leur respect.


Créé avec Artmajeur